Galette des rois, c'est sympa mais quand on s'en mange tout le week-end voir même en semaine avant, le frangipane, ça finit par nous sortir par les oreilles! J'avais lancé l'invitation à mes amis de "tirer les rois" dimanche, puis ne retrouvant plus ma fève, je me suis dévouée pour acheter une galette et me la manger tout entière! Même pas peur! Je vous rassure quand même, elle m'a fait 4 repas! Et une belle frayeur car la fève était dans le dernier morceau mangé, je pestais déjà d'avoir acheté ça et qu'il n'y ai pas de fève! Après cette journée riche en frangipane, je me suis dit que mes amis seraient dans le même état que moi et donc exit le frangipane (et pourtant dieu sait que j'adore ça!). Cogitation! Que faire à la place?

Il y a aussi que je suis un peu parano avec le bouffe! Ce qui n'est pas alimentaire ne doit pas entrer en contact avec la nourriture, alors une fève que je dois cuire dans un gâteau, mondieumisère, c'est au dessus de mes forces! Pourtant oui, oui ma fève avait bien été cuite dans le gâteau vu comment elle était cachée dans la frangipane! Mais voilà et si dans mon four elle éclatait dans le gâteau, celui qui aurait ce morceau pourrait avaler un morceau et hop direction urgence (nous avons 2 médecins dans l'assistance, ça rassure d'un côté, mais parfois ça n'arrive pas à calmer mes angoisses!). Alors non non, ma fève ne passera pas par mon four! Cogitation de nouveau. Un gâteau sans cuisson. OK, cherchons ça! Puis oh et si je faisais une princesse avec une mousse dedans, ce serait tip-top! Oui mais moi, j'ai pas d'enfant et donc pas de poupée supra bien roulée pour l'y planter! Mmmh cherchons autre chose alors mais dans l'idée, princesse, rois... bah oui château!
Google est mon ami et hop petit recherche sur "château gâteau" et là je tombe chez Martine et ses gâteaux et même mieux directement sur son château.

Ok, je me lance, je réfléchis à comment faire ça et l'idée du roulé pour le château arrive très vite! Et hop roulé au spéculoos, recette de la table monde et pour le gâteau du dessous, j'avais vu la bûche pralinée sertie d’or sur Amuse-bouche et j'avais très envie de tester la crème. Y avait pluka!

Assez de blabla, voici mon gâteau des rois:

IMG_3648

La génoise (à faire deux fois, car il en faut une pour le gâteau, qu'on coupera en 2 et une pour le roulé)

3 oeufs
100gr de sucre
100gr de farine

Préchauffer le four à 210°c.
Mélanger les oeufs et le sucre et faites monter le mélange au batteur électrique au bain marie. Il doit tripler de volume.
Introduire délicatement la farine sans faire retomber.
Placer le flexipat sur la plaque perforée et couler la préparation dessus. A l'aide de la spatule inox, étaler bien la pâte sur tout le moule.
Mettre au four à 210°c pendant 10 à 15 min (suivant le four).

La crème au spéculoos

100 g de spéculoos
25 cl de lait
3 jaunes d’œufs
60 g de sucre (la recette préconisait du miel)
20 g de maïzena
100 g de beurre

Mixer finement les biscuits et réserver.
Dans une casserole, porter le lait à ébullition puis ajouter la poudre de biscuits hors du feu.
Mélanger au fouet dans un saladier les jaunes et le sucre, puis incorporer la maïzena et ajouter l’ensemble au lait.
Epaissir à feu moyen en remuant régulièrement.
Lorsque la crème est tiède, incorporer en fouettant le beurre mou.

La crème pralinée

300 ml de lait
2 œufs
80 g de sucre
40 g de Maïzena
80 g de pralinoise
100 g de beurre

Faire bouillir le lait.
Battre les œufs avec le sucre et ajouter la maïzena.
Verser le lait chaud sur le mélange et faire épaissir à feu doux.
Verser la crème dans un saladier et ajouter la pralinoise, mélanger jusqu’à ce qu’elle fonde totalement.
Lorsque la crème est tiède, incorporer en fouettant le beurre mou.

Montage

Faire le roulé au spéculoos, préparer la crème au spéculoos afin qu'elle puisse refroidir avant de le mettre sur la génoise.
Préparer la génoise, elle doit rester tiède pour pouvoir la rouler facilement sans qu'elle se casse.
Mettre la génoise sur la silpat et étaler la crème sur la génoise au 3/4. Rouler et maintenir la silpat roulé avec des élastiques.
Placer au frais 3h (ou 1h au congélateur).

Remarque: j'ai coupé une petite bande de génoise, que j'ai recoupé en 2 pour faire les deux tourelles. Je les ai roulé dans du film alimentaire.

Faire l'autre génoise, et la couper en 2. Préparer la crème pralinée.
Placer un morceau de génoise dans le cadre, lui-même placé sur le plat de service. Couler la crème et refermer avec le deuxième biscuit.
Placer au frais.

Pour le décor, la porte est en carton recouvert de papier aluminuim, les tours sont en papier alu (et je suis pas douée pour faire les cônes!). L'herbe, c'est de la pâte d'amande coloré en vert et étaler au rouleau.

Couper le roulé en 3 morceaux égaux (découper une tranche aux 2 extrémités au besoin pour que les morceaux soient bien droit).
Démouler le gâteau et disposer les morceaux de roulé dessus. Ajouter les 2 petites tours, la porte et les toits. J'ai rajouté un pont-levis, dans un spéculoos coupé en 2, j'ai planté en biais 2 cures dents.

Ma crème pralinée n'était pas assez compacte et elle coulait! Au fur et à mesure que je rajoutais quelque chose dessus, le gâteau s'enfonçait! Genre terrain marécageux! J'ai du mettre des stabilisateurs en spéculoos sous les tours pour éviter d'avoir une réplique de la tour de pise.
J'avais placé, une fève dans la crème au spéculoos et une autre (ben oui, j'ai fini par retrouver ma première fève) dans la crème pralinée.

Il a eu un franc succès! Il n'en reste plus une miette! C'est limite si mes amis n'ont pas léché le plat! Et tout le monde était ravi d'avoir autre chose qu'une galette à la frangipane car je ne m'étais pas trompée, ils en avaient tous au moins mangé une!

Pour garnir le table, j'ai fait un petit bouquet de fleurs en marshmalow avec des smarties. J'avais vu cette idée sur un blog, je ne le retrouve plus mais si quelqu'un me donne le lien, je le mettrais bien volontiers dans mon billet!
C'est tout simple et ça fait son effet surtout quand on lance un "n'hésitez pas à manger les fleurs!", tels des enfants, ils se sont tous écrié, "c'est vrai? On peut?"!

IMG_3653

Et la couronne, prête à trôner sur la tête du roi!

IMG_3656